De la chaleur perdue aux économies d’énergie

Au centre de recherche de Turku (Finlande), une ancienne machine de refroidissement a été remplacée par une pompe à chaleur qui génère du froid et de la chaleur.

« Chez Orion nous surveillons de très près notre consommation d’énergie. Nous sommes ouverts à toutes les nouvelles technologies qui nous permettent d’être plus efficace dans nos économies d’énergie. »

Heikki Lempinen, directeur des installations chez Orion

 

Notre centre de recherche de Turku a été rénové en 2017. La machine de refroidissement devait être remplacée. Nous avons voulu contribuer à remplir les objectifs de réduction de CO2 fixés par Orion en privilégiant une nouvelle technologie : la pompe à chaleur.

La pompe a chaleur génère du froid et du chaud et elle nous permet aussi de réduire notre consommation de chauffage urbain. En d’autres termes, la chaleur perdue provenant de la production de froid peut être utilisée pour le chauffage. Il en résulte des économies d’énergies considérables.

Pourquoi relever la barre ?

Orion s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, et la réduction de la consommation de chauffage urbain est un moyen de réduire notre empreinte environnementale.

Comment avons-nous relevé la barre ?

Nous avons remplacé notre machine de refroidissement par une pompe à chaleur. Ce remplacement a considérablement réduit nos émissions de CO2 provenant du chauffage.

La pompe à chaleur du centre de recherche de Turku génère actuellement 1 650 MWh d’énergie pour les besoins d’Orion. Le remplacement de la machine de refroidissement par la pompe à chaleur réduira les émissions de dioxyde de carbone de 100 à 200 tonnes par an.